top of page
  • Photo du rédacteurLénaïg Clouet

Le ronronnement : stress ou bien-être ?

Dernière mise à jour : 26 nov. 2021

Si le ronronnement du chat est très apprécié par l'Humain qui en a créé une thérapie, vous êtes vous déjà demandé pourquoi le chat ronronne ? Pourquoi ronronne-t-il ?

On entend souvent dire que le ronronnement signifie que le chat est content.

Est-ce vrai ?


Si je préfère le terme de « bien-être » à celui de « content » car quelque peu anthropomorphique, le ronronnement peut en effet être signe de bien-être lorsque ce dernier est régulier et tranquille, que le chat est dans une position détendue avec les paupières mi-closes.


Un ronronnement plus rapide, plus fort, en revanche, est très souvent lié à un stress, une maladie, une douleur. Le fait de ronronner dans ce cas de figure est une recherche de bien-être, de mieux-être: une recherche d’apaisement. Le chat cherche à s’apaiser.

Aussi, lorsque le ronronnement est lié à une maladie et/ou une douleur, on observe souvent un rythme de ronronnement plus saccadé et plus nerveux, plus fort en volume, une dilatation des pupilles, un poil moins soyeux, un chat prostré...


Le contexte et tous les signaux de communication sont à prendre en considération et dans leur globalité afin de ne pas tirer d’interprétations hâtives et erronées. Si certaines situations peuvent prêter à confusion, c’est en prenant le temps d’observer le chat et d’analyser l’ensemble de la situation qui vous permettra de décoder ses émotions.


Il semblerait selon des études menée que le chat ait la capacité de nous apaiser par son attitude calme et sereine ; un apaisement dont nous avons très souvent besoin avec nos rythmes de vie plutôt fous.


Le docteur vétérinaire Jean-Yves Gauchet en a même a développé le concept de ronronthérapie ! Le ronronnement du chat est un son de basse fréquence (25 à 50Hz) qui possède des vertus relaxantes. Des études ont montré que les vibrations émisent par le ronronnement du chat réduisent les risques cardio-vasculaires en faisant baisser la pression artérielle et en stimulant le système immunitaire. L’hypothèse que le ronronnement procure du plaisir chez l’humain libérant ainsi l’hormone de la dopamine, l’hormone du plaisir immédiat, ne semble pas irréelle !



Et vous, votre chat, il ronronne comment ?



Retrouvez moi sur Instagram ! @lenaig_comportementchat31




112 vues0 commentaire

Yorumlar


bottom of page