top of page
  • Photo du rédacteurLénaïg Clouet

"Un comportement me gêne" : est-ce bien d'attendre avant de consulter ?

Et si on attendait quelques jours, quelques semaines, est-ce que le comportement va passer ?Est-il vraiment nécessaire de consulter ?



J'entends et lis très souvent qu' « Il ne fallait que* de la patience », que consulter un.e professionnel.e en comportement n'est pas vraiment nécessaire parce que la voisine a dit : "mes chats étaient comme les vôtres au début, et puis vous voyez avec le temps ils ont arrêtés".


Alors oui, parfois un comportement finit par s'estomper, mais pourquoi s'estompe t-il ? Et si le comportement s'estompe, qu'est-ce que cela signifie, est-ce que cela veut dire que mon chat se sent bien dans ses coussinets ?


Très souvent si le comportement s'estompe c'est parce que le chat - et parce que ses capacités à gérer ses émotions le lui permettent - s'est adapté à la situation incommodante. Mais qui dit s'adapter ne dit pas apprécier. Le chat s'adapte car il ne peut faire autrement, qu'il a besoin de pouvoir se reposer, s'apaiser. S'adapter sera moins fatigante que lutter.

Vous l'aurez compris, cela ne veut pas dire que votre chat "va mieux", il a simplement trouvé un compromis, un équilibre fragile qui peut à tout moment basculé.



Très souvent je reçois des messages de personnes désemparées qui ne savent plus comment faire et qui cherchent de l’aide par tous les moyens les moins contraignants, les moins chers, les plus rapides.


Chercher à résoudre une situation délicate, comprendre ce qui se passe et pourquoi, comprendre comment on peut enrayer telle ou telle situation, ça demande du temps et de l’implication. Ça demande un réel investissement, qu’il soit matériel, énergétique comme financier.


Travailler sur ce qui « ne va pas », sur ce qui « pose problème », c’est aider son chat à se sentir mieux et s’apaiser, mais c’est aussi s’aider soi.

C’est s’aider à s’élever dans la compréhension de l’animal avec lequel on vit. C’est se donner la possibilité de mieux le comprendre pour mieux le connaitre, mieux l’appréhender lui et ses besoins, savoir comment y répondre, savoir comment réagir et comment agir.


S’aider soi en travaillant sur soi.


Et tout cela créer votre relation, l’enrichit, la rend plus forte et plus complète, plus intime. Plus personnelle.


Le temps est un précieux outils lorsqu’on l’utilise à bon escient. Le temps seul, lorsqu’on le laisse filer sans s’investir réellement peut amener le chat à s’adapter et nous donner l’illusion que tout va mieux, alors que ce dernier a simplement trouvé un échappatoire pour se reposer tant la situation est stressante et épuisante.


Penser à soi est très important, penser à ce que peut ressentir le Chat l’est tout autant. C’est à deux que se forme un bon équilibre relationnel. C’est grâce à vous que le chat confiné pourra se sentir épanoui, car c’est vous qui gérez son environnement, finalement.


N’oublions pas que ce n’est pas parce que l’on ne voit pas que cela n’existe pas.


Et vous, vous avez déjà fait appel à un.e professionnel.le pour vous aider ?


145 vues0 commentaire

Comments


bottom of page