top of page
  • Photo du rédacteurLénaïg Clouet

Vivre avec un chat : qu'est-ce que ça implique ?

Adaptations, compréhension, partage... vivre avec un chat c'est vivre avec un être vivant, c'est partager son espace et son temps.




« Avoir » un chat ? Peut-être serait-il plus juste de dire « je vis avec un chat »,

« je cohabite avec un chat ».


Vivre avec un chat c’est vivre avec un individu d’une autre espèce, c’est cohabiter ensemble. Et qui dit espèce dit accepter les besoins de chacun aussi spécifiques soient-ils, accepter nos rythmes de vie qui peuvent différer et nos capacités à s’adapter selon les situations, selon ce qui peut nous paraitre dérangeant, inattendu, inespéré. C’est être en mesure d’accepter de partager son espace, de prendre l’autre en considération dans sa globalité.


Du côté Humain, considérer le chat dans son ensemble c’est aussi accepter de mettre au rang des bannis l’idée réductrice et faussée du chat comme simple peluche ou petit animal mignon qui ronronne tout comme celle du chat méchant, colérique qui mord ou qui griffe.


Si l’Humain a davantage tendance à pointer du doigt ce qui ne lui convient pas dans la relation qu’il entretien avec son chat il a également parfois tendance à ne pas voir toutes les adaptations que ce dernier fait déjà. Il y’a également et surtout toutes ces fausses croyances bien ancrées dans les esprits qui conduisent à une méconnaissance de l’espèce féline.


Il est en notre capacité de nous renseigner et d’apprendre.


On entend souvent dire « tu es esclave de ton chat », « tu vis chez ton chat ». Partons d’un exemple très simple : l’Humain a besoin d’un lit pour dormir, il installe donc un lit dans sa chambre. Le chat lui, a besoin de hauteur pour se reposer sereinement, on lui installe donc un arbre à chat. Cela ne fait pas de vous un.e « esclave » ou de votre foyer un espace uniquement dédié au chat : cela fait de vous un.e humain.e respectueux.se des besoins de votre compagnon et renseigné.e, soucieux.se de son bien-être, et de votre foyer un environnement adapté à la cohabitation inter espèce. 💛


Alors, à cela pourquoi ne pas répondre « Non, je vis avec un chat », tout simplement ?


15 sem

175 vues0 commentaire

Comments


bottom of page